Fenugrec

Origine

Trigonella foenum-graecum plante herbacée de la famille des Fabaceae, section des protéagineux

Appelé aussi : Sénégrain, Sénégré, Trigonelle, cette légumineuse qui fut très appréciée dans l’Antiquité est encore peu estimée chez nous. C’est dommage car l’arôme de ces petites graines dures de couleur ocre est unique.

On peut diminuer leur amertume en les grillant légèrement avant de les broyer. Mais le parfum du fenugrec frais est vif et plaisant.
Son nom latin signifie « foin grec ». C’était aussi autrefois une plante fourragère, comme la luzerne : la plante séchée dégage une forte odeur de foin.

Utilisation

En Inde, le fenugrec « methi » est une épice indispensable ; c’est un élément des meilleures poudres de cari, notamment des mélanges destinés à la cuisine végétarienne car il fait surtout merveille avec les légumes.

On consomme également les feuilles de fenugrec comme des épinards ou comme aromate de la pâte à pain « naan ».
Le fenugrec entre dans d’autres mélanges d’épices comme le « massalé » de l’océan indien ou le « berben » éthiopien, mais il est rarement utilisé seul.

Idées de recettes : Terrine de lapin à l’aubergine et au fenugrec

Extrait du livre de Philippe Delacourcelle : Ma cuisine à fleurs d’épices.

Autre utilisation

Les vertus du fenugrec :

  • galactogène
  • tonique général
  • anti inflammatoire
  • anti-ulcère gastrique
  • hypoglycémiant (trigonelline) pour les diabétiques en particulier
  • hypocholestéromiant.
  • hypotensif
  • Source importante de diosgénine : c’est une base pour fabriquer des hormones de synthèse, attention à éviter durant la grossesse.
  • le fenugrec était utilisé contre la calvitie au Moyen Âge, il est toujours utilisé dans des lotions capillaires en Inde.

Précédent| Remonter