Feuille de limettier

Origines

Le nom botanique de cette plante est « Citrus histrix ».
Il s’agit des feuilles d’une variété de citronnier asiatique (poussant en Thaïlande et en Malaisie) appelé selon les régions « kaffir », « maknut » ou « combava ». C’est sous un de ces noms que vous trouverez feuilles et fruits dans les alimentations asiatiques.

L’arbuste est pourvu de branches hérissées de piquants, et ses feuilles, assez épaisses, poussent en double, comme collées deux à deux.
Très parfumées, elles possèdent des arômes de citron sans en avoir l’acidité.

Utilisation

Le fruit de cet arbre ressemble à un petit citron vert sombre à la peau fripée et au goût amer. Peu juteux mais aromatique, il est utilisé conjointement à la feuille en cuisine thaïlandaise.

Pour extraire leurs arômes subtils, il faut prendre les feuilles fraîches ou, mieux encore, congelées (le transport altère leur parfum).

Cette épice est souvent utilisée en infusion dans des bouillons ou dans des soupes.
Elle entre dans la composition de certains caris verts d’Asie du Sud-Est.
Ses arômes se marient très bien avec celui de la noix de coco.
On peut l’associer à la citronnelle.

Idées de recettes : Gâteau de girolles aux feuilles de limettier ; saint-pierre rôti aux feuilles de limettier

Le limettier.

Le limettier fleurit continuellement, produisant des fruits à longueur d’année. Les feuilles de limettier se récoltent tout au long de la saison chaude (de mai à septembre) en petites quantités à chaque fois pour ne pas affaiblir la plante. Le fruit fait partie des condiments basiques de la cuisine réunionnaise (le combava), et thaïlandaise (le makhrut, avec la citronnelle et le galanga).

Extrait du livre de Philippe Delacourcelle : Ma cuisine à fleurs d’épices.

Précédent| Remonter