L’express Veni vidi Vitis


Le Vitis, bistrot à vin

Marc et Philippe Delacourcelle invitent les clients de leur restaurant du 15e arrondissement de Paris, Le Vitis, à déguster une cuisine de tradition autour d’un verre de vin sorti de leur vinothèque.

Les enfants du paradis bistrotier

Après avoir fait le bonheur dans leur Pré Verre, les frères Delacourcelle se remettent en selle. Dans le nord du XVe, Marc et Philippe, les enfants du paradis bistrotier, cultivent un nouveau jardin au tempérament latin – vitis signifie la vigne – avec des teintes ensoleillées aux murs et une grande fresque dédiée à Dionysos.

Veni, vidi, Vitis

A l’heure où les tables se bistronomisent, ce repaire pure souche reste campé sur ses acquis canaille : une cuisine de tradition, teintée d’épices. L’ardoise carbure toujours à la hure -tête de cochon-, servie en tranche snackée, avec une purée de dattes légèrement vinaigrée, le traditionnel cochon de lait à la cannelle, cardamome et badiane se love sur une tombée de choux croquants, et l’épaule d’agneau confite joue des coudes entre le fenouil braisé et les tronçons de patate douce.

Vitrine de la maison, la truffade de chocolat noir sans farine, avec sa texture dense et moelleuse, barbote dans une crème anglaise à la chicorée ?!
pendant que les vins coulent naturellement depuis la Bourgogne de Rapet (Pernand-Vergelesses) jusqu’au Beaumes-de-Venise (les Terres jaunes, de la ferme Saint Martin).

Un petit aperçu d’une vinothèque en sous-sol, d’où les visiteurs du soir ressortiront en proclamant Veni, vidi, Vitis.

Charles Patin O’Coohoon

Lire l’article en entier sur L’express : Le Vitis, bistrot à vin.